Exemple de plan de stock-options

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Ainsi, ce système permet à des dirigeants et à des salariés d’une entreprise d’acheter des actions de celle-ci à une date et un prix fixé à l’avance. Ceci a notamment l’avantage d’inciter les employés à agir exemple de plan de stock-options faire monter le cours de l’action de leur entreprise.

Le fait de pouvoir, la plupart du temps, acheter à un prix plus bas que le marché permet la réalisation d’un bénéfice à la revente. Toutefois, la législation et la pratique tendent désormais à fixer des conditions plus strictes conduisant notamment à fixer le prix d’exercice de l’option à un niveau suffisamment élevé. Le plus simple étant de n’acheter réellement que lorsque l’on est décidé à effectuer la revente pour éviter ce risque. Instrument de gouvernance ou de rémunération ?

Les Stock options dépassées par les attributions gratuites d’actions ? Vers une extension des plans de stock options à l’ensemble des salariés ? Ce fut le cas par exemple pour Google, à grande échelle. Elles constituent donc un levier de développement pour les entreprises innovantes, mais dépourvues de capitaux de départs.

Cela revient à aligner les intérêts du dirigeant avec ceux de l’actionnaire. Le principe est le suivant : la part variable des rémunérations des dirigeants doit avoir pour but de les pousser à œuvrer prioritairement sur les performances à moyen terme de l’entreprise. On pose le postulat selon lequel la bourse, sur le moyen terme, traduit effectivement les performances de l’entreprise. On considère, en conséquence, que la part variable des salaires des patrons doit être plus en phase avec l’évolution du cours de l’action.

Le plus souvent il suffit simplement pour le bénéficiaire d’être à la date d’exercice salarié de la société qui a émis les options, ou de l’une de ses filiales ou ayant droit. Certaines attributions peuvent prévoir l’atteinte préalable d’objectifs boursiers ou opérationnels. Conseil d’Administration si c’est lui qui est chargé de cette attribution. Ce montant est extrêmement souvent nul dans le cas des stock-option. Code des impôts concernant leur fiscalité.

Finances : plusieurs mesures favorables à ce type de rémunération des hauts-dirigeants ont été prises. Cette fiscalité favorable a été accordée à un nombre de plus en plus large d’entreprises, en 1998 puis en 1999, soulevant de plus en plus de critiques. 2001, introduit la progressivité des taxes en fonction de l’importance des plus-values des stock-options. Le second principe consista à lier le niveau de la taxe au risque économique pris par l’entreprise dont le détenteur de stock-options fait partie. Plus le risque est faible, plus la taxation est grande.